Diocèse des Gonaïves

Paroisse Notre Dame D’Altagrâce de Plassac       Avril 2020

Chers frères et sœurs de la Famille Providence dans le monde !

« Essayer de tirer parti de la période présente, car nos temps sont mauvais ; ne vous montrez donc pas inconsidérés, mais sachez voir quelle est la volonté du Seigneur »

(Eph. 5, 16 – 17)

Nous avions une belle programmation pour la semaine Sainte, car devenues paroisse nous pensions vivre magnifiquement les offices du triduum Pascal, précédé des retraites, Rite pénitencier, préparation des adultes au baptême et première Communion, etc. Profitant que plusieurs qui avaient quitté l´église, reviennent ; des familles se réconciliaient…

Nous savions qu’ailleurs dans le monde, le COVID 19 faisait ravage. Notre prière s´élevait pour demander au Seigneur d´avoir pitié ! Et que cela n´arrive pas en Haïti, car les hôpitaux ne comptent pas même sur le strict nécessaire.

Tout d´un coup, une lettre du ministère de la santé, puis de la conférence épiscopale d´Haïti nous mettant en quarantaine… tout s´arrête comme dans le reste du monde !

Nous essayons de maintenir le courage de nos frères et sœurs en sortant dans la camionnette et parcourant le peu de rues qu´il  y  a, en priant le chapelet de la miséricorde.

Jeudi c´est avec le saint Sacrement, le prêtre donnant la bénédiction et le vendredi le Chemin de la Croix.  Tout ceci depuis le véhicule.

Tout le monde en quarantaine ! Nous nous trouvons devant un mystère… Que veut Dieu nous dire ?

Nous souhaitons que ce fléau mondial nous mène a un changement radical, que nous devenions plus humains, plus enfants de Dieu et que nous puissions crier :

VIVE LE CHRIST RESSUSCITE !

En posant de notre part de signes de résurrection par nos attitudes.

Nous attendions avec grande joie la visite de deux Conseillères générales de Portieux, mais voilà que toutes les frontières sont fermées. Nous espérons qu´elles puissent refaire leur programmation pour les accueillir dès que la réalité présente et Dieu les permettront !

Des nouvelles avant cette situation :

Depuis le 21 janvier nous vivons une nouvelle étape, très riche, car notre village est devenu paroisse !

Le 21 janvier, lors de la fête patronale de Notre Dame d´Altagrâce,  notre évêque, Mgr. Yves Marie Péan a fait l´installation du curé fondateur, le père Rubens  Valcin.  Une trentaine de prêtres nous ont accompagnés en s´unissant à notre joie : d´autres personnes aussi sont venues des lieux ou le père a fait stage,  et des endroits où  il  a exercé son ministère. Notre chapelle était vraiment petite pour ce grandiose évènement !

Quatre chapelles des alentours sont attachées à cette paroisse : Labadie, ayant comme patronne la Vierge de Lourdes, Calvaire, la Vierge de Fatima, Plassac II, la Vierge du mont Carmel, Hatte Jumelle. La Vierge Immaculée.   Le centre et les chapelles sont toutes dédiés à la Sainte Vierge. Au centre nous avons la grâce d´avoir tous les jours la messe et les jeudis adoration au Saint Sacrement.

Tout de suite, mis à l´oeuvre, car Mr. Le curé est dynamique, jeune, pleins de rêves pour avoir une paroisse vivante ou  Dieu soit vraiment connu et aimé!

Activités commencées : réunions avec les responsables des chapelles, recensement, rencontre avec les autorités, les notables, les équipes de Plassac centre, les jeunes du village et ses quartiers, ces-là ont répondu nombreux, une centaine à peu près. Tous ne sont pas de ceux qui viennent à l´église, mais  ils se sont intéressés pour y participer.

Préparatoire à  la fête de Labadie, il y a eu une neuvaine avec chapelet, messe, adoration au Saint Sacrement. Le dimanche 9 février, procession parcourant cinq kilomètres d´une chapelle a l´autre, des fidèles des autres localités, surtout de Plassac centre se sont associés.

Nos jeunes Aspirants continuent leur formation  ici, en communauté et s´engagent généreusement aux activités de la nouvelle paroisse. Les deux garçons font les démarches pour obtenir le visa et aller en Equateur afin de poursuivre  leur formation religieuse.

Le 07 au 10 marc, Sœur Lucie, avec les deux aspirants : Magdala Dorléan et Junior Charles sont parties visiter leurs familles afin de les connaitre de la part de Sœur Lucie. Ces familles habitent dans les montagnes de Pérodin, quatre heures à pied ou au dos du mulet. Sur le chemin est la famille de Junior, puis ils ont continué le chemin. Malgré la fatigue ils sont bien arrivés. Mr. Le curé les attendait et lui-même les a accompagné une heure encore pour arriver chez Magdala ; du retour au presbytère, la pluie s´est déchainée sans arrêt pendant deux jours, par conséquence impossible de retourner comme prévu. Malgré les difficultés des chemins scabreux, Sœur Lucie est très contente de cette visite car elle a senti un peu de plus la réalité de la mission ici et la vie des montagnards.

Nous remercions de tout cœur toutes nos Communautés,  les personnes qui nous soutiennent : économiquement, par leur prière et par leurs dons. Aujourd´hui nous faisons spéciale mention de Olga Zanela qui nous a donné une bonne quantité de linge pour bébé, ainsi nous pourrons aider les mamans plus pauvres qui viennent d´accoucher.

Nous vous souhaitons de tout cœur, voir des cieux nouveaux et une terre nouvelle, d´une autre façon au moment présent.

JOYEUSES PAQUES !

Vos Sœurs en Haïti.

  • Eva Magaña Esparza, Mexicaine (+509 43 40 37 51) Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Augustine Kanjirakattukunnel, Indienne (+509 32 72 71 94) / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Eugenia Silva, Equatorienne (+509 33 27 49 69) Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Lucie PHAN Thi Kim Phuong, Vietnamienne (+509 41 68 63 48) Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Write comment (0 Comments)

Mes sœurs,

 

En ce jour, nous nous tenons face à la Croix avec tous ceux qui combattent le mal, qui le subissent dans leur chair, qui pleurent un être aimé.

« En ce Vendredi Saint qui semble s’éterniser, la croix n’est pas qu’un signe de mort ou de désespoir. » Elle resplendit aussi du don du Christ, qui donne du prix à chacune de nos vies. « Tu as du prix à mes yeux » nous annonçait déjà le Prophète Isaïe. La vie de Sœur Marie Georges qui nous a quittés il y a quelques jours ; celle de Sœur Marie-Agnès aujourd’hui ont du prix aux yeux de Dieu.

 Elles nous manquent déjà ! Remettons-les dans la confiance et la foi à notre Dieu qui les accueille dans sa grande bonté. Elles vont retrouver notre cher fondateur Jean-Martin Moyë et toutes les sœurs qui nous ont précédées dans le Royaume. Elles sont dans le cortège de tous les hommes et femmes de bonne volonté. Avec elles, chantons :

« Fais paraître ton jour et le temps de ta grâce…Fais paraître ton jour, que l’homme soit sauvé ! »

 

Pâques est le jour de victoire de la vie sur la mort ! Dieu ne laisse pas la mort avoir le dernier mot. L’Amour a brisé la mort !  Oui mes sœurs,

« Qu’éclate dans le Ciel, la joie des anges. Qu’éclate de partout la joie du monde. Qu’éclate dans l’Eglise la joie des fils de Dieu. »

Qu’elles reposent en paix. !

 

 

Sœur Marie-Ange Mangeot – Supérieure Générale

Write comment (0 Comments)

 « Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde 

                        Les aima jusqu’au bout »          St Jean 13,                        

En ce 8 avril 2020, Mercredi Saint,

Sœur Marie-Agnès CREMEL

Est allée rejoindre le Seigneur

 

Sœur Marie-Agnès, née Michèle CREMEL est née le 28 juillet 1943 à Bainville-sur-L’Eau (54).

Le 8 septembre 1963, elle prononce son premier engagement dans la Congrégation des Sœurs de la Providence de Portieux et le 11 avril 1970 son engagement définitif. 

Après quelques années d’études à Dijon pour être infirmière, elle rejoint la communauté du second noviciat, et part pour Chambourcy pour 2 ans entre 1970 et 1972. 

C’est comme infirmière qu’elle est envoyée à Lépanges pendant près de 10 ans où elle est  également supérieure de la communauté. 

Très proche des Sœurs déjà par son métier, mais aussi par son sens relationnel, elle rejoint la communauté de Portieux comme responsable locale de 1982 à 1988. 

Elle retourne à Dijon, à la communauté du noviciat pendant 2 ans, comme responsable des jeunes professes, puis, en 1990, à Cutting (Moselle) où elle est responsable locale et infirmière auprès des enfants du Foyer Jean Martin Moye pendant 4 ans. 

Nommée, maîtresse des novices le 8 mars 1993, elle repart à Dijon en 1994 où elle prend sa responsabilité de Maîtresse des Novices. 

En  1998 elle rejoint la Maison Provinciale pour un service de congrégation comme conseillère provinciale et en octobre 2004 elle est en communauté à Essegney. Elle y est responsable et assure des soins à domicile comme infirmière du Centre de Soins de Portieux. 

En 2007 elle est nommée responsable de la Communauté de Saint-Jean et 11 ans plus tard à la communauté Saint-Pierre. 

Aimant profondément son métier, avec un sens très fort de l’accueil, de l’écoute,  de la relation auprès de toute personne, Sœur Marie-Agnès était appréciée de toutes et de tous. Son départ rapide a surpris tout le monde et après la surprise passée, le désarroi de chacun, et chacune  tout en ayant au cœur l’Espérance. Sœur Marie-Agnès laissera un vide à Portieux tout particulièrement à Saint-Jean et à Saint-Pierre, mais aussi auprès des personnes qu’elle côtoyait à Portieux ou ailleurs. Elle savait stimuler chacune dans sa mission afin qu’elle puisse donner le meilleur d’elle-même.

 

En ce temps de Semaine Sainte, que le Seigneur lui donne de vivre le rayonnement qu’elle avait dans la Paix et la Joie de Pâques !

 

                                                         En raison des mesures gouvernementales actuelles,                                            

                                 L’inhumation aura lieu

                       Le vendredi 10 avril 2020 à 14 heures

au cimetière du couvent de Portieux.

                  Une célébration eucharistique aura lieu ultérieurement.

 

 

Write comment (2 Comments)

« Toi, tu seras appelée ‘Ma Préférence ‘ »  Isaïe 62,4

 

En ce 5 avril 2020

Dimanche des Rameaux

Sœur Marie-Georges MEURET

Est allée rejoindre le Seigneur

 

Sœur Marie-Georges, née Annie MEURET, est née le 29 novembre 1939 à Blanc-Mesnil (93) dans une famille nombreuse.

Le 19 mars 1962, elle prononce son premier engagement dans la Congrégation des Sœurs de la Providence de Portieux et le 8 septembre 1967, son engagement définitif.

Après quelques mois d’études à Portieux, Sœur Marie-Georges est envoyée en communauté à Saint-Amé (3 ans), puis revient à Portieux tout en assurant de la catéchèse et du patronage à Epinal - Saint-Laurent, qui devient sa communauté après les vœux définitifs.

« Prête à quitter, prête à rester » cette parole du Père Moyë, elle l’a particulièrement fait sienne. 

En 1977, Sœur Marie-Georges découvre la Corrèze. Elle est à Objat pendant 6 ans ayant des activités sur la paroisse et a assuré un travail auprès des familles. Nommée Maîtresse des novices, elle rejoint la communauté de Talant près de  Dijon et part pour la rentrée scolaire en 1985 à la communauté d’Accueil à Paris. De là, elle repart en Côte d’Or à Dijon où elle a en charge les novices, puis retrouve Paris en 1990 (6 ans).

 

C’est en 1996 qu’elle est envoyée en mission et en communauté dans les Vosges, tout d’abord à Epinal, à Portieux où elle est nommée responsable de la communauté Saint-Jean. Elle retourne en 2004 à Epinal, rue du Vallon, puis à la Cité Tschupp, et part à Saint-Dié. Elle retourne à Epinal, Rue Jules Méline, nouvelle communauté, dans le quartier de La Vierge.

Pour des raisons de santé, Sœur Marie-Georges entre à la Maison Saint-Jean définitivement en août 2019.

Sa mission a été essentiellement en Pastorale : auprès des jeunes, en catéchèse et autres rencontres (JMJ) et auprès des malades. Elle a également assuré des responsabilités en Congrégation : supérieure locale, Maîtresse des Novices puis des postulantes et dans la Pastorale de la Santé à Epinal, Golbey, Saint-Dié.

Sœur Marie-Georges était proche des gens : elle savait mettre en lien des personnes entre elles, accompagner moralement et spirituellement les personnes malades, les familles en deuil, les jeunes, les novices, et toute personne qui le désirait. Son franc-parler pouvait parfois dérouter…

Malade depuis plusieurs années, après chaque opération et traitements, elle « rebondissait ». Elle a lutté contre la maladie avec force et espérance, s’abandonnant à la Providence sûre qu’elle ne l’abandonnerait pas et restait ouverte aux autres et à la vie de l’Eglise et du monde.

En ce temps de Semaine Sainte, que le Seigneur lui donne de vivre dans la Paix, la Joie, la Lumière de Pâques.

En raison des mesures gouvernementales actuelles,                              

L’inhumation  aura lieu le mardi 7 avril 2020            

A  14h45, au Cimetière du Couvent de Portieux   

Une célébration eucharistique aura lieu ultérieurement

 

Write comment (1 Comment)

"Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté"

Les soeurs du généralat vous souhaitent une joyeuse fête,

Que la Vierge Marie soulage les souffrances des personnes et des familles éprouvées par la maladie.

 

Write comment (0 Comments)